MISE EN ŒUVRE DES PROJETS DU FONDS COMMUN GENRE : LES BENEFICIAIRES FORMES EN GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE.

L’Association burkinabè pour le bienêtre familial (ABBEF) et quinze (15) autres  structures bénéficiaires du financement du Fonds Commun Genre ont été outillées en gestion comptable et financière du 14 au 17 juin 2022 à Loumbila dans la région Plateau-Central. La formation a été assurée par l’équipe de l’ONG DIAKONIA, gestionnaire du fonds commun genre. Cette formation a réuni les chargés de projets et les financiers.

 

 

Entre présentations, études de cas, discussions et partages de bonnes pratiques, les participants ont, au cours des quatre jours, acquis des connaissances sur le contrôle interne, notamment la maîtrise du manuel de procédures des partenaires du Fond commun genre,  toute chose qui permet de maitriser les risques dans la gestion au quotidien. L’objectif de la session est de renforcer les capacités des acteurs clés chargés de la mise en œuvre des projets au sein de leurs organisations, afin qu’ils puissent exécuter de manière efficace et efficiente les activités, dans le respect des procédures comptables et financières.  Les seize structures ont été renforcées sur l’élaboration et la présentation des rapports financiers, le respect du canevas et des délais de transmission.

L’atelier a servi de cadre pour passer en revue les contrats afin de permettre une meilleure appropriation de son contenu par les partenaires du Fonds commun genre. Les participants se sont appropriés le code de bonne conduite, le guide anti-corruption et la politique de protection des enfants de DIAKONIA.

Les participants au cours de l’atelier.

Pour madame Carine KONE/BASSAVE  Responsable financière comptable du RAJS/BF cette formation est vraiment la bienvenue « parce qu’elle intervient en début de projet. Cela nous permet de comprendre le manuel de procédures par rapport à la gestion financière, la gestion du personnel, la fiscalité et aussi la convention signée avec les partenaires. Sur ce point précis, les explications données nous ont permis de bien comprendre les différents points contenus dans les conventions. Moi particulièrement, j’ai mieux cerné l’aspect gestion du personnel affecté sur le projet, notamment le type de contrat, contrat de prestation ou contrat de travail avec soit la retenue à la source, soit le paiement de l’IUTS et des cotisations sociales. » a t-elle dit , avant d’ajouter: « J’ai également compris l’impôt sur les revenus fonciers à payer sur le loyer et surtout le mode de calcul de l’IRF. Sur la passation des marchés, nous avons eu des explications claires sur les tranches de passation et les seuils des montants pour appliquer la concurrence. Parce que nous travaillons avec certains partenaires qui ont des procédures différentes du Fonds Commun Genre concernant la passation des marchés. Je suis satisfaite de cette formation »

Les participants suivant une présentation

Pour rappel, le Fonds Commun Genre (FCG) est un programme conjoint créé en 2005 par un groupe de Partenaires Techniques et Financiers membres du Cadre de Concertation des PTF au Burkina Faso (CCG), pour soutenir les efforts des partenaires nationaux qui œuvrent à la promotion du genre au Burkina Faso. L’objectif global du FCG est de renforcer la prise en compte transversale du genre grâce à une meilleure coordination du financement des activités genre, une synergie d’actions des PTF et une augmentation de la transparence dans la gestion des ressources allouées.

Les PTF membres actuels du Fonds sont l’Ambassade Royale du Danemark, l’Ambassade de Suède, la Coopération Suisse, l’UNFPA et l’UNICEF. La Coopération Suisse est l’actuel Chef de file. Depuis 2012, la gestion du FCG est externalisée et l’ONG Diakonia en est présentement le Gestionnaire.

Post by febb@2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.