LE PLAN D’AFFAIRES TRIENNAL DE L’ABBEF : UN OUTIL OPERATIONNEL POUR LES TROIS PROCHAINES ANNEES.

Du 02 au 04 août 2022, une équipe de l’Association burkinabè pour le Bien Être familial (ABBEF) et ses partenaires se sont réunis pour élaborer le plan d’affaires ou business plan 2023-2025 de l’association. Les travaux se sont tenus à Kombissiri, dans la région du Centre Sud.

Le business plan est un référentiel important de planification pour toute organisation et un outil de mobilisation de ressources. En vue de s’aligner sur la nouvelle vision de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF) en matière de financement et répondre aux besoins sans cesse croissant en matière d’offre de service sur plusieurs thématiques de la santé sexuelle et de la reproduction, l’ABBEF a sollicité le concours de ses partenaires du public et des ONG pour l’élaboration de son plan d’affaires 2023-2025. C’est dans un contexte à fort défis dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive que ce plan d’affaires est élaboré.  « l’élaboration de notre plan d’affaires s’inscrit dans le contexte plus global de la nécessité de la capture du dividende démographique,  l’élaboration du plan stratégique 2023 2028 de l’IPPF, de la persistance des crises humanitaires au Burkina Faso, du changement de l’architecture du financement par les donateurs, de la nouvelle approche du financement des activités de santé par des institutions en passant par les ONG, de la recrudescence des mouvements qui s’opposent à certains droits en matière de Santé sexuelle et reproductive. » a rappelé Saibou KABORE, Président national de l’ABBEF.

De g.à d. Mme Clarisse Zotin, représentante du ministère en charge de la santé, M. Saïbou Kabore Président national du bureau de l’ABBEF et M. Hamdy Mohmed Kouanda, Directeur Exécutif de l’ABBEF.

Pour Mohmed Hamdy KOUANDA, Directeur Exécutif de l’ABBEF. « Ce plan triennal vise à mettre en place des mécanismes qui permettent de suivre cette dynamique. La tendance c’est de s’adapter à tout ce changement au niveau contextuel ».

Soixante douze heures pour identifier des projets dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Les trois jours de travaux ont démarré par un bilan global des projets inscrits dans le plan de travail 2022 afin d’identifier les succès et les défis à prendre en compte dans l’élaboration du plan triennal.

A l’issue de ces différentes présentations, l’ABBEF a reçu les félicitations de ses partenaires qui ont manifesté leurs satisfactions et encouragements à l’ensemble du personnel, de la gouvernance et des partenaires de la structure.

Pour l’élaboration du plan d’affaires, le travail s’est fait sous forme de travaux de groupe, de plénières qui ont permis de proposer une vingtaine de projets qui mettent le focus sur l’offre de services de santé sexuelle et reproductive en lien avec les orientations nationales, le contexte humanitaire, la prise en compte des adolescents et des jeunes.

Photo de famille des participant (es).

Grâce à l’appui de ses partenaires, l’ABBEF entend réaffirmer sa position d’organisation de la société civile, partenaire clé de l’Etat et des autres partenaires techniques et financiers dans le domaine de la santé de la reproduction et de la planification familiale.

Avec ce plan d’affaires l’ABBEF compte relever de nombreux défis dont celui de l’approvisionnement des structures privées en produits contraceptifs, du renforcement du fonctionnement du comité de mobilisation des ressources et du démarrage des nouveaux projets.

« Ce plan d’affaires sera donc soumis pour validation à l’IPPF. » a laissé entendre Jacques Gomia Saré, Directeur des programmes de l’ABBEF à l’issue de cet atelier de trois jours.

 

 

Post by febb@2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.